Arte Reportage


Magazine consacré à l’actualité internationale, et aux questions géopolitiques les plus ardues.
Colombie : Une paix à Inventer 
Colombie : deux ans après l’accord de paix entre la guérilla des FARC et le gouvernement colombien, la violence n’a pas disparu des campagnes et l’espoir de paix est sévèrement malmené. 
La question agraire est au centre des revendications et provoque de violentes luttes d’influence. Près de 80% des « démobilisés », d’origine paysanne, rencontrent de nombreux obstacles pour accéder au retour à la terre. Déçus des possibilités de se réintégrer à la vie civile, d’anciens membres des FARC rejoignent la guérilla de l’ELN, l’Armée de Libération Nationale.
L’Armée de Libération Nationale se dispute avec d’autres groupes criminels les cultures de coca, de bois précieux et l’exploitation illégale des mines d’or, territoires abandonnés par les FARC.
Non seulement, l’Etat n’a pas reconquis ces zones, mais le président Juan Manuel Santos a été remplacé par Ivan Duque, élu à la présidence le 17 juin 2018, qui a confirmé sa volonté de remise en cause de l’accord de paix signé par son prédécesseur.

Un Suisse milite pour les bêtes à cornes
En Suisse, neuf vaches sur dix ont les cornées coupées, une pratique qui permet de faire tenir plus d’animaux dans un espace restreint. Non seulement cette ablation est douloureuse, mais les scientifiques estiment que les cornes jouent un rôle important dans la communication entre les bêtes.
Armin Capaul, un paysan suisse qui plaide pour la dignité des vaches, a décidé de lancer une initiative populaire sur le sujet : il souhaite que les paysans qui renoncent à écorner leurs animaux bénéficient d’une aide financière. Après avoir récolté 154 071 voix permettant au référendum d’avoir lieu – la votation est prévue le le 25 novembre –, il se prépare à présent pour la campagne.
 
Italie : Palerme l’exception
Palerme, ancienne “capitale” de la mafia sicilienne, se revendique aujourd’hui capitale de la tolérance et de l’accueil des migrants. Le maire de la ville, Leoluca Orlando, s’affiche comme l’un des plus farouches opposants à la politique migratoire du gouvernement italien et a été l’un des premiers à proposer d’accueillir l’Aquarius et ses passagers en juin. Il milite pour la disparition du permis de séjour et la libre-circulation des personnes. Reportage à Palerme, où les initiatives se multiplient, à contre-courant de la politique du ministre de l’Intérieur Mateo Salvini.

Philippines, l’Eglise entre en résistance
Le clergé philippin est en conflit avec le président Duterte ; il s’élève contre les dérives meurtrières de sa campagne d’éradication du trafic de drogue dans le pays. Deux ans après son élection, au moins 20.000 morts sont attribuées à une politique de chasse à l’homme qui vise toxicomanes, anciens informateurs de la police et en creux, laisse libre champ à des vendettas politiques et mafieuses. L’Eglise catholique des Philippines est la 1ère institution à s’élever contre ce retour de l’arbitraire. «ARTE Reportage» a suivi ces hommes et ces femmes d’Église qui s’engagent auprès de la population pour faire barrière aux dérives policières. 
Langue de la série: FRANÇAIS
Diffusion d’origine: 2018
Nationalité: France, Allemand
Casting: Présenté par Andrea Fies et William Irigoyen
Genre: Documentaire

Vous aimez cet Article ? Merci de le partager avec vos amis

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *